AGI !
Le lundi 6 décembre, 18 h 15 à la Maison des Associations de Chambéry

Constition d’un Comité de Soutien à Jean-François REGNIER

67 rue St François de Sales, salle Aymé Mazurat
mardi 30 novembre 2004

Une première réunion pour constituer un Comité de Soutien à Jean-François REGNIER est prévue le lundi 6 décembre

à 18 h 15

à la Maison des Associations,

67 rue St François de Sales,

Chambéry salle Aymé Mazurat .

Jean-François REGNIER est fonctionnaire, secrétaire de notre section locale, et responsable militant à d’autres titres, il est inculpé de "rébellion avec violence" dans le cadre banal de sa vie personnelle. 

Les faits :

Le 20 septembre dernier, Jean-François REGNIER entre à la Boîte à Outils à Bassens (73). Il y a donné rendez-vous à Martine, sa compagne pour choisir ensemble du carrelage. Il porte un petit sac à dos et tient son casque de moto au bras. Une fois entré, il entend de loin" casque, sac à dos ", pressé, il n’y prête pas attention, jette un coup d’oeil au rayon carrelage, pour voir si sa compagne est déjà arrivée. Il veut ressortir voir si elle est dehors sur le parking .

Du personnel de la Boîte à Outils puis le directeur voudront l’obliger à ouvrir son sac à dos sans motif : il n’a jamais été question de larcin, à aucun moment, pas même dans les dépositions ultérieures. Il sera empêché de ressortir du magasin.

Appel sera fait à la police : par qui ? en quels termes ?
Deux voitures et cinq policiers arriveront. Après des procédés durs et une humiliation publique, cela se terminera au poste avec à la clé une nuit en garde à vue. Vous lirez aussi attentivement sur le site le témoignage de Martine.

Aujourd’hui, Jean-François REGNIER est inculpé de "résistance avec violence". Rigoureux sur les droits, nous voulons bien le croire, homme de principes nous le savons, violent nous n’en croyons rien. 

C’est pourquoi sa section et ses amis, ont décidé de créer un comité de soutien, et parce que "l’air du temps" nuit gravement aux libertés, nous envisagerons ensemble la mise en place à brève échéance d’un observatoire des libertés.

La suite vous pourrez la découvrir dans le résumé des faits joints en attaché ou sur le site

Nous serons heureux de savoir par retour de mail, si vous pourrez assister à cette réunion, ce qui ne préjuge bien sûr en rien de votre décision. Nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur et chers amis, l’expression de nos salutations libres, engagées et solidaires.

A Chambéry le 24 novembre 2004
Pour la Ligue des Droits de l’Homme : Mireille Bertho

Ligue des Droits de l’Homme

Maison des Associations

67 Rue St François de Sales

73000 CHAMBERY


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 941 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ça nous regarde  Suivre la vie du site Local   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License