AGI !

Gaz de France ne peut etre mise en bourse que dans une situation de calme social : nous pouvons donc l’empecher !

mercredi 15 juin 2005 par Christine

Dans quelques jours (23 Juin), si tout se passe comme prévu, l’ouverture du capital de GDF sera effective, avec la mise en vente des actions de l’entreprise.
Et ce malgré le refus d’une majorité des français, exprimé à l’occasion du référendum du 29 Mai, de voir se prolonger la dérive libérale de l’Europe, dont la privatisation de nos entreprises est un exemple emblématique.
Malgré également tous les retours d’expériences qui concluent à l’échec de ce processus de libéralisation et de privatisation des services publics.
Et malgré le refus massif des agents exprimé au printemps dernier et dans les mois précédents.

Pour les salariés, on sait que ce processus conduit à des baisses d’effectif drastiques (-25% annoncé d’ici 2008), et à un délabrement des conditions de travail.

Mais le gouvernement joue gros en essayant de passer en force, le plus rapidement possible, malgré la volonté des agents et plus généralement des citoyens, et dans un contexte social explosif.
Cette décision, qui apparaît comme une véritable provocation en réponse au vote du 29 Mai, est un test pour eux, un pari.

Le Gouvernement a montré sa surdité totale aux revendications portées par les mouvements sociaux.

Mais la mise en bourse de nos entreprises nous met dans une situation très particulière : une mise en vente d’actions ne peut se faire que si « les marchés sont favorables ». Le prix d’une action est totalement subjectif, et dépend de la confiance que les futurs actionnaires mettent dans l’entreprise. les exemples sont multiples qui montrent que moindre éternuement, la moindre maladresse de langage de la direction dans la présentation des résultats de l’entreprise fait dégringoler le cours de l’action.

Quel serait donc l’impact d’un mouvement social sur le cours de l’action, et donc sur la poursuite de la mise en vente GDF ? Il produirait très probablement son ajournement. Montrer que le personnel est opposé à cette privatisation, qu’il n’adhère pas au projet d’entreprise, mener des actions qui menacent les résultats de GDF ne pourrait qu’ « entamer la confiance des marchés » ... si susceptibles !

Toutes les centrales syndicales se sont prononcées contre ce projet. Le personnel y est majoritairement opposé. Les citoyens aussi.

Nous avons aujourd’hui des armes indiscutables pour empêcher la mise en bourse de nos entreprises : la grève et l’action, unitaire et inscrite dans la durée, feront à coup sûr « douter » les investisseurs potentiels, remettant en cause l’opération.

C’est pourquoi nous vous invitons à susciter la mobilisation dans la durée sur vos sites, dans l’unité la plus large, et à remonter par tous les canaux à votre disposition les décisions d’AG et les informations sur la situation dans vos unités, pour éviter l’isolement.

Aujourd’hui, c’est GDF qui est au pied du mur, mais EDF connaîtra le même sort dans quelques mois, tant il est clair que les sorts de nos deux entreprises sont liés. C’est pourquoi, dans l’immédiat, les salariés d’EDF doivent se également se mobiliser, et apporter aux unités en grève de GDF leur total soutien, dans une forme à définir ensemble.

Le 20 juin, les fédérations CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC des Mines et de l’Energie appellent à une journée nationale d’actions et de grève , afin de "stopper" le processus d’ouverture du capital d’EDF et de Gaz de France. La grève doit être massive ce jour-là, mais la question de sa reconduction devra être posée pour obtenir un recul du gouvernement.

De même, quoi que puissent penser les différentes fédérations syndicales du processus de décision sur le choix de la date, le 21 Juin (journée interprofessionnelle pour la défense de l’emploi, des services publics, des conditions de travail ... ) peut également être un point d’appui pour notre action, car le Gouvernement ne peut pas prendre le risque d’une « contagion » du mécontentement..

Le gouvernement joue au poker. Nous pouvons le faire perdre.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 857 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License