AGI !

Sarkozy aux préfets : "poursuivre l’effort" de reconduites de clandestins

AFP 20.06.05 | 11h59
mercredi 22 juin 2005 par AL

Le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a demandé lundi aux préfets réunis place Beauvau à Paris de "poursuivre l’effort" de reconduites à la frontière des immigrés illégaux pour atteindre le chiffre de "23.000" en 2005.

Si, "entre 2002 et 2004 les reconduites effectives ont augmenté de 72 %", et que, pour les cinq premiers mois de l’année en cours, l’éloignement de "7.885 étrangers représente une progression de 22 %", a reconnu le ministre, "l’effort doit être poursuivi", a-t-il insisté.

A cet égard, "je fixe à chacun d’entre vous un objectif ambitieux : augmenter de 50 % le nombre d’éloignements effectifs d’étrangers en situation irrégulière par rapport à 2004, ce qui permettra de reconduire cette année 23.000 étrangers en situation irrégulière", a précisé le ministre de l’Intérieur.

Il a ajouté que le programme d’augmentation des capacités d’accueil des centres de rétention administrative "sera appliqué : l’objectif de 1.600 places doit être atteint début 2006".

Il veut également "mettre fin rapidement à une situation inacceptable, (celle) du manque de coopération de quelques consulats étrangers".

En parallèle, il va "réunir très vite les agents chargés des titres de séjour dans les préfectures et les responsables de la délivrance des visas dans les consulats français les plus sensibles (pour) leur fixer des consignes communes et des objectifs chiffrés".

M. Sarkozy a en outre révélé que "l’immigration irrégulière s’étend à des régions jusqu’ici épargnées", citant "l’arrivée de mineurs isolés, Chinois ou Africains en Corrèze, de demandeurs d’asile Moldaves, Géorgiens ou Nigérians dans le Calvados, de Russes se prétendant Tchétchènes dans les Ardennes, de Kosovars et de Bosniaques en Meurthe-et-Moselle et en Indre-et-Loire".

Enfin, il a réaffirmé sa volonté de "retrouver une maîtrise quantitative des flux migratoires", en soulignant qu’il appartenait "au gouvernement de fixer le nombre de personnes admises à s’installer en France compte-tenu des besoins de notre économie et de nos capacités d’accueil".

Il entend "privilégier une immigration de travail" en fixant "catégorie par catégorie les objectifs de flux migratoires que nous acceptons".


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 558 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ça nous regarde  Suivre la vie du site Sarkozy, l’UMP et plus si affinités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License