AGI !

Compte rendu de la réunion d’A.G.I du 25/11/05

lundi 28 novembre 2005 par Catherine

-Point d’actualité :

Manif pour la défense des services publics : 19/11
30000 personnes à Paris, (10000 selon la police). La province peu représentée. Mobilisation plus ou moins positive selon les avis. En tout cas unanimité des médias : aucune image, aucun article, 1 minute sur Inter ! Les médias déconsidèrent totalement les mouvements sociaux. La manipulation d’opinion fonctionne, et le pessimisme ambiant trouve peut-être là une explication. Aujourd’hui, les moyens d’infos passent par d’autres canaux (Internet) puisque les médias ne font pas leur boulot et
que les infos militantes en sont absentes...

Sauvons la recherche : 23/11
Petite mobilisation en cette journée de manif : 1500 personnes sur tout le territoire (3 à Chambéry, qui ont finalement tracté...). Le collectif est déprimé et affaibli.
Objectif prochain : rencontrer les élus.

S.N.C.F. : 21 et 22/11
2 jours de grève pour rien ! (dixit Chirac et l’ensemble des médias) C’était surtout une grève des roulants (TGV), donc ça s’est vu, mais avec les nouveaux emplois (cadres), on assiste à une modification des modes de travail.
Les gens sont moins syndicalisés qu’avant, ont le sentiment d’être des privilégiés, et pensent que la grève ou les luttes syndicales ne servent à rien...

S.N.C.M.
Après 42 jours de grève, de lutte forte mais isolée, les syndicats les plus faibles ont fait tout capoter.
Un beau gâchis.

E.D.F.
4 million d’actions vendues. Les Français, (et les salariés d’E.D.F.) ont acheté massivement des parts d’une entreprise qui leur appartenait déjà !
La pub partout, même dans l’Huma (après un article critique sur la privatisation d’E.D.F. !) Les banques auraient aussi beaucoup investi.

Collectif du 29 mai
La dernière diffusion de tracts a été un fiasco (personne sur le marché de Chambéry le 19/11) et montre un problème de cohésion au niveau des différentes asso. Cependant, après une rentrée difficile, les réunions du Collectif sont à nouveau programmées et le site est à nouveau en marche. Pourtant, parmi les personnes présentes ce soir, quelques doutes émergent par rapport à ce collectif : N’ayant plus d’échéance politique (élections) quel est son l’avenir ?
Celui d’Albertville/ Ugine a l’air en meilleure forme, mais fonctionne surtout autour d’une personne, ce qui n’est pas le mode de fonctionnement à Chambéry.
AGI ! décide tout de même de continuer à soutenir le collectif du 29 mai (au moins jusqu’à la prochaine réunion publique du 27 janvier), se ralliant à un autre argument non négligeable : le Collectif du 29 mai représente la seule organisation unitaire tentant d’exister en Savoie, initiative qu’il faut essayer de développer.
A. a accepté de continuer à y représenter AGI !.

Le 27/01,

organisation d’une réunion publique sur les services publics,

sous la forme d’un forum avec débats, échanges...

ce sera peut-être le tremplin qu’il fallait ?

Prochaine réunion du Collectif

le 14/12 à 18h30,

maison des syndicats

-A.G.I asso ou pas asso ? le retour...

Les statuts ont été votés, ils reprennent le mode de fonctionnement d’AGI !.
Mais nous restons confrontés au problème soulevé à la dernière A.G.I : personne ne souhaite vraiment être le/la Président.

Résumé : pour certains, il faut juste un nom, celui d’une personne qui accepte cette responsabilité (peut-être momentanément), pour d’autres, ce doit être une personne qui représente l’asso, qui fédère autour de son nom, qui assure au niveau médias, élus, autres orgas...
- C et AL comparent avec le "collectif anti-délation" : fonctionnement différent, puisque personnes diverses regroupées autour d’une asso (l’Ass des AS).
AL ne souhaite pas, elle non plus, devenir Présidente, car elle envisage plutôt l’idée d’un bureau, d’un groupe de gens qui travaillent ensemble pour préparer les réu, faire les compte-rendus...
- Laurent trouve important qu’A.G.I se structure pour évoluer, être plus représentative au niveau des autres orgas, mais ce peut être aussi bien par une personne ou un bureau.
Faut-il répondre à cela favorablement ?
- JL précise qu’en l’état actuel, il suffit d’un trésorier et d’un secrétaire pour créer une asso "loi 1901", mais qu’on peut également faire une asso d’un autre type.
- Pascal suggère que nous fassions d’Agi ! un Collectif : dans ce cas, seuls suffiraient le trésorier et le secrétaire, un porte-parole serait mandaté par l’AG pour représenter AGI !.

Conclusion : Il est important de continuer de toute façon à se voir, asso ou non, pour échanger, s’engager ensemble s’il le faut.
A.G.I doit rester un réservoir de militants, qui se voient, restent en veille éventuellement, mais bougent quand il le faut.
En premier lieu, on se doit de respecter la Charte d’A.G.I et donc, d’élargir la représentativité, peu importe dans quel "moule".
Compte tenu de la situation, rien ne nous oblige à aller plus loin.
Malgré le vote des statuts de l’asso, l’idée finale est que seuls comptent les intérêts d’A.G.I. Il est donc décidé d’en rester là pour l’instant et de n’en reparler éventuellement que dans quelques mois.

Prochaine réunion d’A.G.I :

vendredi 13 janvier

à 20h

à la maison des syndicats


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 591 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Kit de l’agitateur  Suivre la vie du site Comptes-rendus   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License