AGI !
argumentaire contre le LYON-TURIN

Pourquoi le volume de marchandises transportées tend continuellement à augmenter ?

PRC (Partito della Rifondazione Communista)
mercredi 4 janvier 2006

Pour info, et parce qu’il vaut toujours mieux prendre la doc à sa source, je vous adresse une traduction française de l’argumentaire contre le Lyon-Turin établi par le PRC (Partito della Rifondazione Communista), l’une des principales forces à l’origine des collectifs et de la mobilisationde la vallée de Suse.
 

Pourquoi le volume de marchandises transportées tend continuellement à augmenter ?

Le bas coût des transports a favorisé le développement d’un système productif parcellisé, géographiquement réparti selon l’objectif d’exploiter au maximum les travailleurs et l’environnement dans les lieux où ceux-ci sont les moins règlementés : il s’ensuit un déplacement extrême, répété et continuel de matières premières, de produits semi-finis et finis.

Selon l’observatoire suisse Alpinfo, l’arc alpin qui va de Vintimille à Tarvision a été traversé en 2002, par environ 139 millions de tonnes de marchandises. Si on la confronte avec le total enregistré en 1984 (76 millions de tonnes), cette valeur correspond à un accroissement de 83 %, autrement dit à un taux de croissance moyen annuel d’environ 3,4 %. Le rythme de croissance n’est toutefois pas le même pour tous les moyens de transport. En effet, si nous considérons le seul trafic routier, nous observons que celui-ci, dans la même période, a crû de 43,8 à 95,8 millions de tonnes, avec une accroissement total de 119 %, et un taux de croissance moyen annuel de 4,4 %. La différence existant entre ces valeurs et ces taux relatifs au trafic global se retrouve dans le sensible accroissement de la quantité affectée au transport routier, qui est passé de 57 % en 1984 à 69% en 2002. Par contre le trafic ferroviaire total est passé de 32,5 millions di tonnes en 1984, à 43,5 en 2002, avec une croissance de seulement 34 %, correspond à un taux moyen annuel de l’ordre de +1,6%.

Les Alpes sont aujourd’hui traversés par pratiquement 7 millions de poids lourds par an : ce fait compromet déjà la qualité de la vie dans de nombreuses vallées, et malgré cela on s’attend à une nouvelle croissance du trafic.

En 1997, le trafic de l’arc alpin occidental (de Vintimille au Gottard) était composé à 40 % d’exportation de marchandise de l’Italie, à 59% d’importations en Italie et pour le transit seulement 1%

(Source : SETEC-Economie).


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 586 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ça nous regarde  Suivre la vie du site Local   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License