AGI !
Chirac assuré social indiscipliné

Le fichier de la Sécu était, jusqu’à dimanche, ouvert à tous les vents.

Le Canard Enchaîné du mercredi 15 février
mercredi 15 février 2006 par AL

Les assurés sociaux Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Philippe Douste-Blazy n’ont toujours pas choisi leur médecin traitant, ce qu’ils auraient dû faire avant le 31 juillet dernier.
C’est ce qu’affirme le fichier "top secret" des assurés sociaux contenu dans le site Ameli (assurance maladie en ligne) ouvert par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).
Un fichier dans lequel le moindre internaute pouvait, jusqu’au dimanche 12 février, entrer comme dans un moulin. Tenu par la Sécu, sur la base des déclarations des assurés, ce listing est, de plus, en partie erroné : ainsi, Douste a bien choisi son médecin traitant (un prof du CHU de Montpellier), mais l’ordinateur n’a pas enregistré son inscription.

Ce sont des toubibs, regroupés au sein de la fédération des usagers de logiciels médicaux (Fulmedico) qui sont tombés sur cette faille d’un système confidentiel. Tout simplement parce qu’ils cherchaient à comprendre de quelle façon doit s’appliquer ce principe du médecin traitant.

Comment un docteur peut-il savoir si un patient a bien suivi la procédure de désignation ? Grâce au fichier informatique consultable sur Ameli et garanti, en principe, par un double verrouillage.
Le toubib doit saisir son n° identifiant, qui figure généralement sur son ordonnance (visible par tout patient ...). Puis son n° de code, lequel est confidentiel.
Or, pour des raisons inexpliquées, c’est le même numéro. Comme si le code de M.Martin, lorsqu’il retire de l’argent au distributeur, était "martin".

Cette découverte des toubibs de Fulmedico donne quelques sueurs froides : dès la fin 2006, tous les actes médicaux remboursés aux assurés sociaux depuis un an devaient être mis en place.
Puis, à la mi-2007, le dossier médical personnalisé.
Avec un code d’accès passoire, l’état de santé de 48 millions de français aurait donc pu être la proie de compagnies d’assurances ou d’employeurs indélicats.

Dimanche 12 février, l’accès au site Ameli était bloqué par la CNAM et, après deux jours et deux nuits de travail, ses informaticiens ont juré au "Canard", le 14 février, que le listing des assurés sociaux était désormais verrouillé. Son accès serait limité aux données administratives concernant les patients ? Encore heureux.

A.G. pour le Canard du 15/02/06


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 517 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Réagir !   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License