AGI !

La FCPE appelle à manifester le 7 mars contre le contrat première embauche

vendredi 17 février 2006 par AL

PARIS (AP)

La FCPE, principale fédérations des parents d’élèves de l’enseignement public, appelle à rejoindre les manifestations organisées le 7 mars prochain dans toute la France pour le retrait du contrat première embauche, aux côtés des organisations de jeunesse et de la totalité des confédérations syndicales de salariés.

"La raison d’être de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves, NDLR), c’est une scolarité réussie pour les jeunes, c’est la construction de leur avenir. Quand celles-ci sont compromises, elle réagit" écrit la fédération dans un communiqué diffusé vendredi.

"De l’abaissement de l’apprentissage à quatorze ans au contrat première embauche, quand les seules perspectives offertes sont celles de la ségrégation scolaire et culturelle, de la précarité de l’emploi, elle condamne", ajoute la FCPE.

"Le gouvernement a mauvaise conscience : pressé d’échapper à la colère des jeunes, il tente d’escamoter le débat" estime la fédération, pour laquelle le gouvernement a également "la mémoire courte : subsiste chez les jeunes une forme larvée de désespoir, qui pourrait de nouveau nourrir la violence" déclare-t-elle.

"La jeunesse a besoin d’espoir et de dynamisme : c’est la fatalité qu’on lui renvoie. La jeunesse a besoin d’un message : l’avenir appartient à ceux qui ne se résignent pas. La FCPE invite les parents à se mobiliser nombreux, notamment le 7 mars", conclut le communiqué.

Cet appel intervient alors que les organisations de lycéens et d’étudiants tentent de maintenir la mobilisation depuis le début du mois de février malgré les vacances scolaires avec des manifestations et des actions coup de poing quotidiennes dans plusieurs villes. Vendredi, également dans un communiqué, le collectif unitaire des jeunes contre le CPE -qui regroupe une vingtaine d’organisations de jeunesse dont les principaux syndicats lycéens et étudiants- a appelé à poursuivre la mobilisation la semaine prochaine, notamment dans les académies de Paris, Créteil, Versailles et Bordeaux qui ne seront plus en congés d’hiver. Des assemblées générales sont prévues mardi, et des manifestations jeudi prochain.

Par ailleurs, ce samedi après-midi à l’université de Rennes-2, la coordination nationale étudiante se réunira en assemblée générale pour décider des suites à donner au mouvement, en présence de délégués étudiants venus de nombreuses facultés. AP


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 465 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License