AGI !
Info Wanadoo

La lutte contre le CPE au coeur de la semaine sociale

dimanche 12 mars 2006

Après la démonstration de force syndicale du 7 mars, la lutte contre le Contrat première embauche (CPE) sera de nouveau au coeur de la semaine sociale, les jeunes étant appelés à manifester mardi et jeudi, puis samedi avec l’ensemble des salariés.

La lutte contre le CPE au coeur de la semaine sociale

L’intervention du Premier ministre Dominique de Villepin dimanche soir, qui a maintenu le CPE tout en proposant quelques accompagnements, n’a pas dissuadé syndicats de salariés, coordination étudiante et organisations lycéennes d’annoncer de nouvelles mobilisations pour cette semaine.

Mardi et jeudi, les jeunes sont appelés à l’action et à descendre dans la rue pour exiger le retrait du CPE. Des syndicats de salariés comme FO, la FSU ou la CGT ont annoncé qu’ils manifesteraient aux côtés des étudiants et lycéens jeudi.

Samedi, jeunes et salariés sont appelés à manifester ensemble dans toute la France contre ce CDI réservé aux moins de 26 ans et résiliable sans justification par l’employeur pendant deux ans.

Syndicats de salariés et mouvements de jeunes devraient se réunir dès la fin de cette journée pour décider des suites à donner au mouvement de protestation.

D’ici là, les étudiants devraient poursuivre leurs actions dans les facultés. Vendredi, 30 à 45 universités ont été touchées à des degrés divers par le mouvement et plusieurs sont restées occupées ou bloquées ce week-end, au lendemain de l’évacuation de la symbolique Sorbonne.

Face à cette mobilisation, Dominique de Villepin a chargé les ministres de son pôle social de rencontrer les partenaires sociaux dans le cadre d’éventuels aménagements de son projet. Dimanche, pourtant, aucune consultation de ce genre ne figurait aux agendas de la semaine de MM. Borloo et Larcher.

Le début de semaine sera par ailleurs marqué par le début de la mobilisation à Gaz de France (GDF), après l’annonce gouvernementale d’une fusion de l’entreprise publique avec le groupe privé Suez que les syndicats dénoncent comme une "privatisation".

Des appels à la grève ont été déposés notamment dans les terminaux méthaniers de Montoire (Loire-Atlantique) et Fos-sur-Mer (Bouches du Rhône). L’ampleur du mouvement sur place donnera une idée de la détermination des gaziers avant une journée de grève nationale à EDF et GDF appelée par plusieurs syndicats le 23 mars.

Jeudi, le ministre de la Famille, Philippe Bas, présentera les grands axes de son projet de réforme de la protection de l’enfance. Mieux organiser les signalements des enfants en danger, partager les informations entre les professionnels de l’enfance, développer la prévention, diversifier ou assouplir les modes de prise en charge des mineurs sont les principales pistes de réforme évoquées.

Le même jour seront publiées les statistiques définitives sur l’évolution de l’emploi salarié en 2005. Les chiffres provisoires faisaient état d’une très légère hausse de 0,1% au quatrième trimestre et d’une progression de 0,4% sur l’ensemble de l’année 2005.

Jeudi toujours, les cheminots retraités sont appelés à manifester à Paris par cinq syndicats de retraités de la SNCF, afin de dénoncer la "dégradation du pouvoir d’achat" des quelque 320.000 pensionnés de la caisse de retraite de l’entreprise publique.

Les comités centraux d’entreprise de Giat Industries, mardi, et de Marionnaud, vendredi, pourraient de leur côté s’avérer tendus. Les syndicats de l’entreprise publique d’armement craignent un "démantèlement" du groupe, ceux du groupe de parfum veulent négocier le détail d’un plan social touchant 600 salariés.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 484 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License