AGI !
Lundi 4 décembre 2006

Le journaliste Denis Robert condamné pour diffamation envers Clearstream

lundi 4 décembre 2006

Le journaliste et écrivain Denis Robert a été condamné lundi par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris à verser 1.500 euros de dommages-intérêts à l’institution financière luxembourgeoise Clearstream qu’il a diffamée dans une interview à VSD.

Dans cet entretien publié par le magazine le 24 mai et intitulé "Une face cachée de la finance", Denis Robert imputait à la société luxembourgeoise "d’être "un poumon de la finance parallèle", c’est-à-dire une institution favorisant sciemment, en rendant possible la dissimulation d’opérations bancaires, la commission de nombreuses infractions pénales, au nombre desquelles le blanchiment d’argent sale, les délits d’initiés ou l’évasion fiscale", rappelle le jugement rendu lundi.

La 17e chambre du TGI, présidée par Nicolas Bonnal, a considéré que ces propos portaient atteinte à l’honneur et à la réputation de Clearstream et condamné M. Robert à verser à l’institution luxembourgeoise la somme de 1.500 euros de dommages-intérêts et à faire publier ce jugement.

M. Robert devra en outre prendre en charge les frais de justice de son adversaire à hauteur de 2.000 euros.

Alors que l’instruction suit laborieusement son cours, alors que pour l’intant règne le flou le plus total sur les instigateurs ou autres corbeaux et qu’on ne saura sans doute jamais la vérité sur cette affaire, on condamne déjà D. Robert pour diffamation ...

Fnalement, si Clearsteam ne blanchit pas, il n’y a plus d’affaire alors ? et tout le monde peut dormir sur ses deux oreilles ?
AL


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 370 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License