AGI !

RÉUNION D’ ÉTATS GÉNÉRAUX DU SERVICE PUBLIC le 10 mars 2007

Communiqué de LA CONVERGENCE NATIONALE des COLLECTIFS de DÉFENSE et de DÉVELOPPEMENT des SERVICES PUBLICS
mercredi 10 janvier 2007 par AL

Nous, organisations syndicales, politiques, associations, élu-e-s, citoyennes et citoyens, avec LA CONVERGENCE NATIONALE des COLLECTIFS de DÉFENSE et de DÉVELOPPEMENT des SERVICES PUBLICS , nous appelons à la

RÉUNION D’ ÉTATS GÉNÉRAUX DU SERVICE PUBLIC

A PARIS SALLE OLYMPE de GOUGES LE 10 MARS 2007

Nous les tiendrons avec les Travailleuses et Travailleurs du PRIVE comme du PUBLIC, et au-delà, avec toutes celles et ceux qui, jour après jour, sur tout le Territoire, affirment la nécessité DU SERVICE PUBLIC , se battent pour sa qualité contre les réductions d’horaires, de postes, l’ asphyxie budgétaire, les abandons et privatisations dont sont victimes les divers Services Publics, et revendiquent au contraire leur modernisation, leur démocratisation et leur extension.

Toutes ces luttes et ces actions, que nous soutenons totalement, comme la manifestation nationale du 20 janvier 2007 dans l’ Education, ou la journée d’action à la SNCF pour les Transports ,le 8 fevrier,

RASSEMBLONS-LES, faisons-les CONVERGER !

En effet, elles expriment toutes UNE MÊME exigence de DIGNITÉ :
- POUVOIR accéder dans l’ ÉGALITE, sur l’ensemble du Territoire, à des biens et services essentiels qui sont autant de DROITS FONDAMENTAUX : la Santé, l’Education, le Logement, l’Eau , les Transports, les Communications, l’Information...

et UNE MÊME conviction :
- parce qu’il est fondé sur les notions de Bien Commun et d’Intérêt Général, de Solidarité, et qu’en conséquence il doit échapper aux intérêts privés et aux contraintes de la concurrence et de la rentabilité financière, LE SERVICE PUBLIC est LE SEUL à pouvoir garantir l’égalité, et à pouvoir développer ses activités au service du plus grand nombre, dans le respect des équilibres écologiques et d’ un avenir durable de la planète. Pour assumer pleinement un tel rôle, un contrôle démocratique de ses objectifs et de son fonctionnement , au plus près des besoins, par les Salarié-e-s, les Usager-e- s, les Elu-e-s, est une nécessité absolue .

VOULOIR LE SERVICE PUBLIC, C’ EST CHOISIR UNE SOCIÉTÉ D’ ÉGALITÉ, DE DROITS DEMOCRATIQUES , DE JUSTICE SOCIALE ET DE SOLIDARITÉ !

La nécessité de ce choix, en 2007, installons-là encore plus fortement qu’aujourd’hui, au cœur des grands débats politiques qui animent le pays !

Ces ÉTATS GÉNÉRAUX verront également la présentation du MANIFESTE POUR LES SERVICES PUBLICS , dont nous voulons faire un texte de référence et de liaison entre toutes celles et ceux qui dans leur riche et précieuse diversité agissent pour la Reconquête des SERVICES PUBLICS , leur Développement et leur Démocratisation.

TOUS ENSEMBLE A PARIS LE SAMEDI 10 MARS 2007

Plusieurs évènements ont ébranlé le pouvoir politique qui en période électorale n’est pas avare de promesses en tout genre pour satisfaire l’opinion publique et donc les futurs électeurs. Mais les promesses ne sont pas pour autant des acquis, car comme le disait un certain Chirac Jacques : "les promesses n’engagent que ceux qui y croient". (sic)

- Promesse pour le respect et la sauvegarde de l’environnement...mais pas un mot sur un véritable service public de l’énergie ou de l’eau ni sur le maintien et le renforcement massif d’un service public du transports, unique garant a très court terme de la baisse d’émanation de gaz à effet de serre.
- Promesse pour libérer plusieurs milliers de places d’hébergement pour les sans-abris mais pas un mot sur un véritable service public du logement, unique réponse aux millions de mal-logés de notre pays.
- Promesse pour les enfants des quartiers en difficultés mais pas un mot sur les suppressions massives de personnel dans l’éducation nationale.

Nous ne cessons de le répéter au fur et à mesure des attaques que nous subissons quotidiennement, l’ensemble des services publics sont attaqués depuis des années avec comme unique objectif, l’ouverture des secteurs les plus rentables à une concurrence favorisant l’entrée de ce que nous appelons (avec raison) les biens communs dans la sphère marchande.

Alors aujourd’hui plus qu’hier, il faut continuer à affirmer que les services publics sont le patrimoine collectif de ceux qui n’ont pas de patrimoine individuel, que le service public est une idée moderne et une réponse aux nombreux maux de notre société. Mais il faut également être offensif et proclamer que tout ce qui est de l’ordre du bien commun ne peut être livré aux marchés et donc élargir les compétences en matière de service public.

Nous ne serons donc pas absents du débat politique de cette année électorale, que ce soit à Firmi samedi 13 janvier ou dans les multiples mobilisations comme celle de l’éducation nationale le 20 janvier. Mais également lors des États généraux des services publics qui se tiendront le 10 mars à Paris où nous présenterons un manifeste pour les services publics sur lequel les candidat(e)s à l’élection présidentielle devront se prononcer.

Pas de République sans service public, pas d’égalité sans proximité ! L’adage reste d’une actualité brûlante.

Fraternellement
Christian Nguyen(pour convergence des collectifs)
http://www.v-s-p.org


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 475 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions  Suivre la vie du site Pour une convergence des luttes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License