AGI !
Témoignage

Le prix du travail

Par Erin, jeudi 1 mars 2007
samedi 3 mars 2007 par AL

Dans quelques jours cela fera deux ans que je suis dans ma cabane sous les toits (dixit ma sauterelle).

J’ai donc reçu mon réajustement de loyer annuel... Pratiquement dix euros, sur un loyer brut de 300... Ca ne fait jamais qu’une augmentation d’à peine 3,20%...
C’est peu en chiffre, c’est beaucoup en argent...

http://d-erin.net/

Le même jour, en allant déposer mes feuilles de remboursement à la sécu (eh, oui !!! incroyable !!! après près de vingt mois de bataille, je suis enfin inscrite ici !!!), j’en ai profité pour aller à la CAF. Les bureaux sont dans le même batiment. J’ai donc demandé combien j’allais toucher d’allocations logement, maintenant que j’ai un CAE (Contrat d’Accompagnement à l’Emploi).

28 euros au lieu des 225 !!!!!!!! Et le gentil monsieur de l’accueil de me dire dans un sourire un peu goguenard : "Vous voulez toujours travailler ?"

Je suis sortie abattue... Je le savais déjà bien sûr, mais là c’est une certitude.

Franchement je suis écoeurée. "Travaillez" qu’ils disent... "Pour vous réinsérer, pour garder le contact avec le monde actif..." Mais bien sûr !!! Et puis bouffer des pierres aussi ??? Je vais aller travailler oui, reprendre contact avec la vie active, et je vais devoir me serrer encore plus la ceinture !!!! Putain ! Non seulement j’ai une baisse de mes revenus conséquente, mais en plus il va falloir que j’investisse un minimum.
On ne peut aller travailler décemment avec des vêtements défraîchis. C’est d’ailleurs stipulé dans mon contrat ! Tenue correcte...

Comprenez moi... dans ce genre d’établissement, pas de tenue excentrique, pas de tenue provocante (et pas seulement dans le sens sexy), pas de tenue informe, usée... Quand on travaille auprès des enfants, il faut aussi une tenue non seulement propre mais aussi qui inspire un minimum le respect...

Bref, je vois tout ce que ce travail entraîne pour moi... Des conséquences financières lourdes. Et j’avoue que si aujourd’hui j’ai accepté, c’est bien parce que je ne vis plus seule !!!! Parce que travailler et perdre 4/5e de ce qui me restait pour finir mon mois... Je me demande comment ferait certain pour vivre avec 50 euros par mois...
J’avoue que cela me fait encore plus peur pour l’avenir... Oui j’ai peur pour après mai... pour les cinq années qui viennent...Quel sera notre avenir, à nous les pauvres ?

Oui je fais partie des pauvres... Mais trop "riche" pour pouvoir bénéficier de la CMU Mutuelle, trop "riche" pour pouvoir bénéficier d’aide...

Oui je suis une privilégiée... j’ai un toit au dessus de ma tête, de la chaleur et des sanitaires... J’ai de quoi recevoir ma fille dans de bonnes conditions, hormis la promiscuité. Mais elle a bien conscience, du haut de ses sept ans que mon porte-monnaie est plus que plat... Et c’est à plusieurs reprises que je l’ai entendu dire, après une de ces demandes... "ah ben non, t’as pas d’argent..."

Alors la honte m’envahie... Parce que oui, quand on est pauvre, en plus de tout, on a honte ! Parce que si j’ai parlé plus haut d’achat de vêtement pour aller travailler c’est parce que j’ai honte des miens, de leur usure... Et comment ne pas avoir honte de montrer qu’on est pauvre ??? Parce que quand on l’est... Il ne nous reste plus que notre dignité, que certains confondent avec de l’orgueuil...

Faut-il tomber dans la déchéance la plus complète pour avoir une petite main qui se tende vers vous ? Quand je vois l’action des enfants de Don Quichotte j’en doute... Si cette association existe, c’est que même dans la misère la plus totale, rien ne vous aide pour en sortir...

Quelle est donc cette société dans laquelle nous vivons, dans laquelle nous élevons nos enfants ? Elle est où la Fraternité dans tout ça ? Et on parle de la France comme d’un pays riche ? comme d’un pays développé ? Il est où le développement là-dedans ???

J’ai l’impression que plus on essaye de s’en sortir et plus on vous appuie sur la tête... Et la tête dans la merde on n’arrive plus à respirer ! Crever, mais en silence !!!!!!

Je rêve souvent... Je rêve que les plus pauvres prennent les "armes", qu’ils se révoltent, qu’ils crient leur colère haut et fort...

Pourtant, ce sont ceux qui font le moins de bruit... Quand on a plus rien, ou guère, on se tait, on baisse la tête et on avance dans l’indifférence la plus totale... On essaye de se faire le plus petit possible, le plus transparent, le plus discret... On rase les murs, on garde ses idées pour soi, on garde ses bouffées de colère dans l’intimité... Et on se concentre sur comment faire pour vivre... On a plus qu’une seule pensée... trouver de quoi tenir aujourd’hui... Et chaque matin tout est à recommencer.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 261 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ça nous regarde   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License