AGI !

Eurostat corrige en hausse les taux de chômage français sur plusieurs mois

AFP
vendredi 30 mars 2007 par AL

BRUXELLES (AFP) - L’office statistique européen Eurostat a corrigé vendredi à la hausse les chiffres du chômage français sur plusieurs mois, ce qui devrait alimenter la polémique sur le taux réel du chômage qui agite la campagne présidentielle en France.

Dans ses dernières estimations, Eurostat évalue à 8,8% le taux de chômage en février 2007, contre 8,4% annoncé par l’Insee jeudi. Le mois dernier, Eurostat avait estimé le chômage français à 8,4% en janvier, mais a révisé ce chiffre à 8,9% ce vendredi.

Eurostat a "révisé en hausse de 0,4 à 0,5 point les chiffres du chômage depuis mai 2006" en utilisant l’enquête sur l’emploi dont l’Insee a de son côté différé la publication à l’automne prochain, a expliqué à l’AFP le responsable du service de presse d’Eurostat Philippe Bautier.

Evoquant des problèmes de fiabilité, l’Insee avait en effet décidé d’attendre l’automne et les résultats exhaustifs de l’enquête emploi qu’elle publie normalement en mars, pour réviser et consolider ses chiffres.

Cette décision de l’Insee suscite une vive polémique depuis plusieurs semaines, l’opposition, les syndicats et des associations estimant qu’elle revêt un caractère politique.

Pour Eurostat cependant, "l’enquête (de l’Insee) est utilisable" et elle présente "plus de fiabilité" que les chiffres fournis par les "sources administratives" (l’ANPE, ndlr), a expliqué M. Bautier.

"C’est vrai, l’enquête présente quelques problèmes de qualité, mais il s’agit plus de problèmes structurels de méthodologie de l’enquête, qui ne sont pas liés à un trimestre particulier" et "l’Insee avait déjà formulé de telles réserves dans le passé", a indiqué M. Bautier.

Eurostat utilise autant que possible "les enquêtes les plus récentes" réalisées par les instituts nationaux, pour calculer ses propres statistiques, a-t-il ajouté. Les chiffres d’Eurostat contredisent les déclarations du gouvernement français jeudi, selon lequel le chômage a fortement baissé et même atteint en février son plus bas niveau depuis 1983.
"Il s’agit du taux le plus faible enregistré depuis 24 ans, juin 1983", avait indiqué le ministère de l’Emploi.

Mais pour Bernard Thibault (CGT), les chiffres du chômage sont "de plus en plus artificiels" et "farfelus". Il faut "revoir la méthode statistique", a estimé Jean-Claude Mailly (FO).
Syndicalistes, politiques, mais aussi économistes et statisticiens s’interrogent et s’affrontent depuis plusieurs mois sur la réalité et l’ampleur de la baisse du chômage entamée en mars 2005, alors que la question du chômage est en tête des préoccupations des Français et donc un thème majeur et un enjeu de l’élection présidentielle.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 314 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revue de presse  Suivre la vie du site chomage   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License