AGI !

Enquête sur des tris ethniques dans des listes électorales

Nouvel Obs
dimanche 20 mai 2007 par AL

Des listes électorales auraient été triées en fonction de l’origine du citoyen. Le maire UMP, Manuel Aeschlimann, se défend de "connaître l’existence de ces fichiers".

NOUVELOBS.COM

Le Parquet de Nanterre a confié à la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), une enquête préliminaire sur de supposés tris ethniques sur des listes électorales, à Asnières, dans les Hauts-de-Seine. Des sources proches du dossier ont confié cette information vendredi 18 mai, et le Parquet de Nanterre a confirmé qu’une enquête avait bien été ouverte en 2006, et qu’elle se poursuit actuellement.
Une copie des fichiers électoraux suspects a été remise à la BRDE. Ils comportent le bureau de vote, le nom, le prénom, l’adresse, la date de naissance, le pays et la commune de naissance, de l’électeur.

Une liste "Maghreb"

Plus de 30.000 citoyens y sont listés et catégorisés selon leur pays de naissance. On y trouve notamment une liste spécifique au "Maghreb", et une autre intitulée "Sans Maghreb", avec les électeurs d’origine française ou européenne. Les raisons d’une telle sélection en fonction de l’origine ethnique n’auraient pas encore été établies.
Le maire UMP de la commune, Manuel Aeschlimann, qui risque d’être entendu par la police, se défend de "connaître l’existence de ces fichiers". Il rappelle d’autre part que les listes électorales sont déclarées à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), et que chaque prétendant à la mairie peut s’en procurer une copie pour 2,75 euros.
La Cnil donne en effet son autorisation à la création de fichiers électroniques, mais en cas de discrimination avérée, les créateurs peuvent être sanctionnés.

Le maire se dit "victime de calomnie"

L’élu municipal d’Asnières, un proche de Sarkozy notamment pendant la campagne, considère qu’il est "l’objet d’un certain nombre de dénonciations calomnieuses de membres de l’opposition municipale". Il annonce qu’il "déposera plainte pour dénonciation calomnieuse lundi si l’enquête de la BRDE fait suite à une dénonciation".


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 314 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License