AGI !

Intense activité diplomatique autour d’une relance de la constitution européenne

dimanche 17 juin 2007

Le 29 mai 2005, 54,68% des français ont répondu « non » au Traité Constitutionnel Européen.

Le 6 mai 2007, N. Sarkozy est élu Président de la République avec 53 % des suffrages.
Pourtant, durant toute la "Campagne", il a toujours affiché sa volonté de relancer ce même Traité Constitutionnel sous une forme "simplifiée" et de manière parlementaire.

C’est à n’y rien comprendre ...

AL

LE MONDEavec AFP du 16.06.07

Peu de déclarations officielles, mais beaucoup d’entretiens diplomatiques entre partenaires européens samedi 16 juin, à cinq jours d’un conseil décisif des chefs de l’Etat de l’Union. Un site indépendant français affirme qu’une proposition franco-espagnole de traité simplifié sera présenté dimanche lors d’un "conclave" des vingt-sept ministres des affaires étrangères.

La chancelière allemande Angela Merkel, qui préside actuellement l’Union européenne (UE), a reçu samedi après-midi le président polonais Lech Kaczynski, dans le cadre des derniers préparatifs avant le Conseil européen qui se déroulera les 21 et 22 juin. Cette rencontre est le point d’orgue d’une offensive diplomatique de toute l’Europe pour tenter de convaincre la Pologne de ne pas bloquer le lancement d’un nouveau traité qui vise à réformer les institutions de l’UE.

"UNE NOUVELLE DYNAMIQUE INTÉRESSANTE"

Le site d’information indépendant français Rue 89 affirme que Paris et Madrid s’apprêtent à présenter dimanche à Luxembourg un texte commun qui reprend les "avancées" du défunt traité constitutionnel, notamment les modalités de calcul de la majorité qualifiée (qui suscitent une vive opposition de la part de la Pologne) ainsi que la présidence renforcée de l’Union. Ce texte devrait être présenté dimanche soir "lors d’un ’conclave’ des ministres des affaires étrangères des 27 pays de l’Union européenne", croit savoir Rue 89, "puis lors d’une réunion formelle des chefs de la diplomatie dès le lendemain".

Peter Mandelson, commissaire européen au commerce, pense qu’il y a de bonnes chances pour que le Conseil européen parvienne à un compromis sur le traité simplifié proposé par Nicolas Sarkozy. "Il y a une nouvelle dynamique politique intéressante au sein du Conseil. Il est très important que Tony Blair, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel aient cette forte relation de travail", souligne-t-il.

Le président Sarkozy et le premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende ont eu samedi un entretien faisant apparaître "de très larges convergences de vue" pour "une solution rapide au blocage des institutions européennes", a indiqué le porte-parole de l’Elysée, David Martinon.

Les dirigeants des deux pays qui ont dit "non" en 2005 au traité constitutionnel se disent "convaincus de la nécessité de trouver un accord dès le prochain Conseil européen, accord qui doit prendre la forme d’un mandat précis et exhaustif pour la convocation d’une Conférence intergouvernementale dans les meilleurs délais", a déclaré le porte-parole. 


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 325 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License