AGI !
Pressions politiques à huis-clos

L’AGCS, arme économique de l’Empire

Source : réseau voltaire
mardi 15 juin 2004

Les États-Unis, aidés de plusieurs entreprises multinationales, tentent d’imposer discrètement la modification d’un important accord commercial.

L’Accord général sur le commerce des services (AGCS) a pour objet la libéralisation totale de 160 secteurs d’activité, dont la santé (3 500 milliards de dollars à l’échelle mondiale) et l’éducation (2 000 milliards de dollars).

L’un des enjeux des discussions en cours est l’intégration de la filière énergétique dans l’AGCS.

Les négociations sont conduites par Robert Zoellick pour les États-Unis et par Pascal Lamy pour l’Union européenne.
Le premier est par ailleurs professeur de Sécurité nationale à l’École navale des États-Unis.
Le second a collaboré avec la Rand Corporation, le think tank du lobby militaro-industriel états-unien, et avec l’East-West Institute, dont le président d’honneur est George Bush père.

La finalité de l’AGCS est de rendre cet accord économique supérieur aux législations et réglementations nationales. Des responsables politiques commencent à s’inquiéter d’un système qui les déposséderait de leurs prérogatives. Malgré les demandes répétées des élus, ceux-ci n’ont toujours pas accès aux documents de négociation.

(Réseau Voltaire)

Les priorités de l’AGCS ?
Santé, éducation et filière énergétique ... une surprise, non ?

Plus d’information en lien attaché...

ALise

Voir en ligne : Réseau Voltaire

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 868 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ça nous regarde  Suivre la vie du site l’AGCS, qu’est-ce que c’est (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License