AGI !

A Strasbourg, les drapeaux pacifistes n’ont pas droit de cité

jeudi 26 mars 2009

OTAN - Des policiers ont demandé aux habitants de les enlever de leurs fenêtres avant le sommet...

http://www.20minutes.fr/

Le sommet de l’Otan à Strasbourg n’a pas fini de faire parler de lui. Deux semaines avant son ouverture (le 3 avril, ndlr), les visites de policiers demandant aux Strasbourgeois d’enlever de leurs fenêtres des drapeaux pacifistes provoquent de vives protestations.

Citoyens et élus s’inquiètent d’« atteintes aux libertés publiques ». C’est « scandaleux et intolérable », selon Daniel-Cohn Bendit, coprésident des Verts au Parlement européen. Il s’agit d’une atteinte injustifiée à la liberté d’expression, selon le président du Mouvement Démocrate (MoDem) François Bayrou.

« Parfaitement illégal »

Pour Patrick Wachsmann, professeur de droit public à l’Université de Strasbourg, auteur d’un ouvrage sur les libertés publiques, publié chez Dalloz, c’est surtout « parfaitement illégal », aucun texte pénal n’interdisant d’accrocher un drapeau à ses fenêtres.

Christian Grosse a raconté à l’AFP que des policiers s’étaient rendus à son domicile, au début de la semaine dernière, en expliquant avoir reçu l’ordre de demander aux gens d’enlever les drapeaux. « C’est mon fils qui les a reçus. Ils lui ont dit : "Soit vous le retirez, soit on le retire" ». Le jeune homme a obtempéré, « mais j’ai raccroché le drapeau dès le lendemain », a poursuivi ce Strasbourgeois qui est aussi membre du secrétariat de la Fédération du parti communiste du Bas-Rhin. Selon lui, « plusieurs autres personnes ont reçu la visite de la police à cause de leur drapeau ».

« No to Nato »

La police a en effet obligé plusieurs Strasbourgeois à retirer de leurs balcons le drapeau de la paix aux couleurs arc-en-ciel avec la mention « No to Nato » (Non à l’Otan), alors que les mesures de sécurité se font de plus en plus draconiennes dans la ville.

Dans un communiqué, la préfecture du Bas-Rhin a déclaré lundi soir qu’elle n’avait « absolument pas donné de consignes aux policiers pour le retrait » des bannières aux fenêtres de particuliers.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 311 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License