AGI !
Réc...réation ...

TF1 et la résistance de la pluie

Par Daniel SCHNEIDERMANN (Liberation du vendredi 27 août 2004)
samedi 28 août 2004

La belle opération ! Pendant que France 2 se consacrait aux Jeux olympiques, TF1 sautait sur la libération de Paris. Elle kidnappait Jérôme Savary, le général Leclerc, le capitaine Dronne et sa colonne, de Gaulle et von Choltitz, les soldats aux joues maculées de rouge à lèvres, les filles en socquettes blanches, les Espagnols et les Africains. Elle s’accaparait l’immense émotion des images de la libération de Paris, l’émotion sacrée de De Gaulle, l’émotion intacte soixante ans après. Et les enrôlait. Où donc ? Dans l’immense armée des préparateurs de cerveau humain.

Car il va être désormais difficile de regarder TF1 sans garder en mémoire, en filigrane, l’aveu de son président, Patrick Le Lay, au début de l’été : « A la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or, pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. »

Certes, cela allait sans dire. Mais cela va tellement mieux en le disant ! Donc, si TF1 a choisi de diffuser les cérémonies de la libération de Paris, il faut croire qu’elle parie que l’émission rendra les cerveaux humains disponibles. D’ailleurs pourquoi seulement évoquer le Coca ? Il n’y a tout de même pas que le Coca-Cola, dans la vie. Ce soir-là, par exemple, il y avait aussi la nouvelle brosse révolutionnaire à récurer les toilettes à prix exceptionnel. Le pistolet surpuissant au savon de Marseille diaboliquement efficace. Le shampoing pour cheveux cassés. Le somptueux coffret de Frères des ours en édition de prestige. Les répliques exactes en métal injecté des motos les plus célèbres au monde. L’antitranspirant qui ne laisse aucune trace blanche. Le crédit Cetelem. A la place de Monsieur Nouvelle brosse à toilettes ou de Monsieur Métal injecté, on serait furieux contre le patron de TF1.

Quels sont les programmes qui garantissent la meilleure préparation ? D’abord les plus insignifiants, bien sûr. C’est la recette de base : Marjolaine et les millionnaires, les grimaces de Dechavanne. Mais cela ne saurait suffire. Cette soupe d’insignifiance doit être pimentée de quelques pointes d’émotion. Car le cerveau humain, machinerie hélas complexe, a tout de même besoin de quelques émotions. Nostalgie, frisson, attendrissement : on va donc les lui fournir. Et par ici Savary ! Et par ici la minute quotidienne de fournaise irakienne, le mausolée d’Ali : sera pris, sera pas pris ? Et par ici le foot et ses déclinaisons, par exemple en plein été le retrait de Zidane. Mais, attention. De l’émotion oui, mais pas n’importe laquelle. TF1 ne veut connaître que de la Grande Emotion Nationale, nettoyée de tout ce qui pourrait la perturber. Ainsi, en montrant la foule qui accueillait de Gaulle, on préférera ne pas rappeler qu’une foule identique acclamait Pétain, en visite à Paris, quelques mois plus tôt. En célébrant saint Zidane, on évitera toute allusion trop lourde aux contrats commerciaux dudit footballeur.

Mais on ne peut pas toujours tout gommer. La pluie, par exemple. La pluie est l’ennemie des préparateurs. Dans un JT normal, on peut la contrer. Ainsi, considérons les journaux estivaux de TF1 (comme des autres chaînes). C’est un art, le JT estival, celui qui donne l’impression que la planète entière est enduite de crème solaire. Un chef-d’oeuvre de préparation. Rien ne prépare un cerveau humain comme le spectacle d’autres cerveaux humains bien préparés. A croire qu’ils se flairent entre eux. Et, donc, il y fait toujours beau. Quand il s’agit d’illustrer le tourisme à la ferme, la vogue du parapente... il fait toujours beau dans les JT ­ même quand, dans la réalité, il pleut à verse. Il faut croire que le reportage ensoleillé rend le cerveau humain disponible. A l’inverse, les scientifiques de TF1 ont sans doute établi que le reportage estival pluvieux rendait le cerveau humain râleur. Ou simplement songeur, ce qui revient au même. Un cerveau songeur n’est pas totalement disponible.

Mais la pluie est parfois imparable. En direct, par exemple. Funeste anniversaire de la Libération ! La pluie, qui menaçait depuis le matin, interrompit soudain la chanson de Mireille Mathieu. Sur les imperméables des ministres et des corps constitués, ruisselaient des trombes de fin du monde. A croire qu’elle se vengeait, la pluie, d’être habituellement tenue à l’écart de TF1. Du coup, le cerveau du téléspectateur de TF1 était troublé. Il vagabondait sur la mèche rebelle de Villepin (s’effondrera ? s’effondrera pas ?), sur l’océan des parapluies. Il s’affligeait et se réjouissait à la fois. Il était attaqué par des émotions parasites, non prévues par TF1. Les préparateurs tentaient bien d’arranger le coup. Diable, la nouvelle brosse attendait ! Et le pistolet surpuissant ! Et le somptueux coffret ! Ils expliquaient que Mireille Mathieu, immense artiste, devait être très triste de cette interruption. Ils tentaient de rétablir la belle préparation, saccagée par la pluie, avec des mots de TF1, des techniques de TF1. Héroïquement, ils tentaient de rattraper le troupeau de cerveaux humains en déroute. Mais rien à faire. Les cerveaux vagabondaient par millions comme escargots dans la prairie. Ce jour-là, la Résistance à TF1, c’était la pluie.

Journaliste et chroniqueur, Daniel Schneidermann est considéré en France comme un spécialiste de la télévision et de l’image télévisuelle, qu’il analyse à travers ses chroniques dans la presse écrite et dans son émission de télévision "Arrêt sur images" sur France 5.
Il est controversé par Le Monde mais son émission sur France 5 n’en est pas moins fort intéressante. Je crois que nous devrions tous apprendre à "lire" les médias avec cette prudence ...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1697 / 74587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Réagir !   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License